Bordeaux : tombes mérovingiennes à Sainte-Croix

L’abbaye Sainte-Croix de Bordeaux a été fondée au VIIe siècle. Détruite par les Sarrazins en 730, puis par les raids normands au IXe siècle, elle est à chaque fois reconstruite. Négligée après les guerres de religion, l’abbaye tombe en ruines et de nouveaux  bâtiments sont construits par les Mauristes en 1672 autour de l’église abbatiale du XIe siècle. Aujourd’hui, seuls subsistent l’église abbatiale et le bâtiment abritant l’école des Beaux-Arts.

Un petit chantier d’une trentaine de mètres carrés dans la rue d’Welles longeant l’église Sainte-Croix a entraîné la découverte d’une demi-douzaine de sépultures. Il s’agit de tombes mérovingiennes du VIe et VIIe siècle. Seul le sarcophage menacé par les travaux a été ouvert et son couvercle orné d’une croix a été prélevé pour conservation. A l’intérieur ont été découverts quatre squelettes : ceux d’enfant de 3 ou 4 ans et de trois adultes, dont l’un fut enterré plus tardivement.

En dehors des informations apportées par les sources écrites, on ignore presque tout de l’histoire ancienne de l’abbaye, car aucune fouille n’y a été réalisée. A l’exception de l’épitaphe d’un moine, plus tardive, cette découverte est la première trace d’inhumation retrouvée dans ce secteur. Elle semble aussi montrer que le lieu avait peut-être déjà une vocation religieuse avant la fondation de l’abbaye.

L’époque mérovingienne est par ailleurs peu documentée à Bordeaux, où seuls les vestiges de la nécropole de Saint-Seurin témoignent de cette époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *