En Chine, une momie vieille de 1700 ans retrouvée sur la route de la soie

Les restes d’un homme qui aurait vécu il y a environ 1700 ans ont été exhumés fin juin dans la province de Qinhai, au nord-ouest de la Chine. Il a été retrouvé sur un chantier près de la ville de Mang’ai, à la limite entre la province de Qinghai et du plateau tibétain. Durant l’antiquité, la voie principale de la route de la soie empruntait le passage d’Hexi. Cependant en cas de conflit, d’autres tronçons normalement moins utilisés étaient alors fréquentés, comme celui passant par Mang’ai.

Entre l’Asie centrale et la Chine, la route de la soie traverse des régions arides ou désertiques. Or les momies sont généralement le résultat d’une dessication naturelle, se produisant dans des environnements très secs qui empêchent la putréfaction des tissus et des organes, ce qui explique qu’un grand nombre d’entre elles ont été retrouvées dans ces régions, comme les fameuses momies du Tarim. C’est aussi le cas pour celle de Mang’ai, qui se situe non loin du désert de Taklamakan.

Le corps découvert mesure 1 mètre 62 et appartient à un homme, qui aurait été âgé d’une quarantaine d’années à sa mort. Sa peau et ses cheveux sont parfaitement préservés. Son visage paraît calme et ses mains sont croisées sur son ventre. L’homme a été retrouvé parmi des roseaux séchés, des vêtements tressés et colorés, un sabot de cheval et des os de moutons. Ces objets funéraires, riches pour la société de cette époque, laisseraient penser que le défunt avait un rang social assez élevé.

La momie est actuellement prise en charge par le musée d’ethnologie de la préfecture d’Haixi, dont le directeur, Xin Feng, a déclaré que le corps « est en bon état, [et constitue] peut-être la momie la plus vieille et la mieux préservée de la région ». Les archéologues vont faire des analyses de l’ADN pour tenter de déterminer l’appartenance ethnique et l’identité de l’homme – de nombreux peuples, parfois caucasiens, ont vécu dans la région.

momie-chinoise-qinghai

 

Retour vers la page d’accueil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *