Statue de la reine Tiye découverte dans le temple funéraire d’Amenhotep III à Louxor

Le projet de conservation du temple d’Amenhotep III et des colosses de Memnon, dont l’objectif est de fouiller et de préserver les ruines du gigantesque temple des millions d’années édifié au XIVe siècle avant notre ère par le grand-père de Toutankhamon face à Louxor, est à l’origine de nombreuses découvertes récentes. Dernière en date, celle d’une statue de la reine Tiye, la grande épouse royale d’Amenhotep III.

L’Aménophium.

Les colosses de Memnon, les plus imposants vestiges du temple d’Amenhotep III. Crédits : Steve F-E-Cameron.

Ce complexe funéraire, l’un des plus importants bâti en Egypte, se situe dans la zone archéologique de Kom El-Hettan, sur la rive ouest du Nil, face à Louxor, à proximité des vallées des rois et des reines ainsi que des autres temples funéraires des pharaons du Nouvel Empire. A la différence de certains d’entre eux, la proximité du fleuve et les crues ont entraîné sa ruine et sa disparition rapide, ne laissant visible durant des siècles que les colosses de Memnon, déjà célèbres durant l’antiquité. Malgré la taille considérable de ce complexe, les fouilles n’y ont pas début avant les années 90 et sont depuis les années 2000 menées par Hourig Sourouzian

Découverte d’une statue de la grande épouse Tiye.

La statue a été accidentellement découverte par les archéologues qui soulevaient la partie basse d’une statue du Amenhotep III, enterrée sous le sable. Celle de la reine, bien conservée, est alors apparue derrière la jambe gauche du pharaon. Il était fréquent de représenter les reines près des statues monumentales de leurs époux.

Tiye, mère d’Akhénaton et grand-mère de Touthankhamon, fut une grande épouse royale influente, associée au règne de son époux. Elle exerça même probablement la régence à la fin du règne de son mari, diminué par la maladie.

Son fils Akhénaton imposera le culte unique du dieu Aton et fondera une nouvelle capitale, Amarna.
Tête de la reine Tiye, musée égyptien de Berlin.

 

 

Retour vers la page d’accueil

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :