Un incendie détruit en partie le temple millénaire de Ventarrón au Pérou

Un incendie a détruit dimanche 13 novembre une grande partie du site archéologique de Ventarrón, situé dans le nord du Pérou à 760 km de Lima. Il aurait été provoqué par des employés d’une firme agro-industrielle qui brûlaient un champ de canne à sucre se trouvant à une vingtaine de mètres seulement des vestiges.

reconstitution-temple-ventarron-perou
Reconstitution du temple.

Le site de Ventarrón a été repéré dans les années 80 mais fouillé sérieusement à partir de 2007 sous l’impulsion de Walter Alva. Situé au fond d’une vallée, à 17 km seulement de Sipan, autre site connu pour ses tombes royales, le complexe archéologique de Ventarrón recouvre environ 2500 m². Il s’agit d’un temple qui, d’après des datations au carbone 14, serait vieux de 4500 ans. Le site a été occupé notamment par les cultures Chavín (vers -900 à -250), et Mochica (100 à 700).

fresque temple Ventarron Pérou
Une des fresques du site avant l’incendie.

Mais surtout, ses parois sont décorées de fresques, souvent présentées comme les plus vieilles parvenues jusqu’à nos jours en Amérique. Malheureusement, ces fresques n’auraient pas survécu à l’incendie qui a embrasé les structures protégeant le site des intepéries, pas plus que des vases en céramique et des documents conservés sur place.

« Nous avons perdu un monument exceptionnel et unique en son genre» a commenté Walter Alva. « J’espère qu’une enquête sera ouverte et qu’on désignera les responsables. Je ne peux qu’exprimer mon indignation et ma tristesse pour cette perte irréparable ».

Vous pouvez voir les images de l’incendie ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :