Fromage vieux de 3200 ans dans une tombe du Nouvel Empire en Egypte

Comme beaucoup de haut dignitaire de la XIXe dynastie, Ptahmès fit construire sa tombe dans la nécropole de Saqqarah, non loin de Memphis. Personnage important à l’apogée du Nouvel Empire, au XIIIe siècle avant notre ère, Pathmès occupait la position de superviseur du trésor et de maire de Memphis sous le règne de Séthi Ier, avant d’être promu grand prêtre du temple de Karnak, à Thèbes, sous Ramsès II.

 

Une tombe pillée au XIXe siècle et récemment redécouverte.

piliers-tombe-ptahmès-musee-leiden
Piliers de la tombe de Ptahmès au Rijksmuseum van Oudheden à Leiden.

Pathmès était donc un personnage de premier plan, et sa tombe le reflète : s’étalant sur près de 70 mètres, elle comprend plusieurs chapelles et une riche décoration. Découverte par des chasseurs de trésors en 1885, elle fut dépouillée de la plupart de ses objets qui gagnèrent les collections de divers musées européens, notamment aux Pays-Bas, en Italie et aux Etats-Unis. Mais son emplacement précis n’avait pas été enregistré et elle avait été depuis perdue sous les sables.

Ce n’est qu’en 2010, après cinq ans de recherche, que la sépulture a été redécouverte par une équipe de l’université du Caire. Elle y a mis au jour de nombreux vestiges qui n’avaient pas été emportés au XIXe siècle. Parmi ceux-ci, plusieurs stèles, dont l’une montre une image de Ptahmès inachevée ; une autre les membres de sa famille priant la Triade thébaine. Les archéologues ont aussi exhumé une tête représentant l’épouse ou une fille de Ptahmès, ainsi que des shabtis, des amulettes et de la vaisselle d’argile. En revanche, le sarcophage du défunt n’a pas encore été découvert et les recherches continuent dans la chambre funéraire et sur le site.

 

Parmi les offrandes funéraires : du fromage.

C’est ainsi que plusieurs jarres brisées ont été récemment découvertes . L’une d’entre elles contenait une mystérieuse substance blanche. Si l’équipe de chercheurs avait des idées sur ce dont il pouvait s’agir, une étude vient aujourd’hui d’apporter une réponse définitive : il s’agit de fromage. Vieux d’environ 3200 ans, c’est l’un des spécimens solides les plus anciens jamais retrouvé, sinon le plus ancien.

« Les archéologues suspectaient qu’il s’agissait de nourriture, du fait de la méthode de conservation et de la localisation de la trouvaille dans la tombe, mais nous avons découvert que c’était du fromage après les premiers tests », a déclaré Enrico Greco, directeur de l’étude et assistant de recherche à l’université de Beijing.

Et à qui pouvait bien ressembler ce fromage, mets souvent inhumé dans les tombes des riches égyptiens, il y a 3200 ans?  D’après Paul Kindstedt, professeur à l’université du Vermont, spécialiste de la chimie et de l’histoire du fromage, il aurait eu une consistance similaire à l’actuel fromage de chèvre, mais avec un goût « très, très acide ». De plus, il aurait été gorgé en humidité, et facile à étaler. Mais il ne se serait pas conservé très longtemps avant de se gâter…

 

Retour vers la page d’accueil

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :