Statues et restes d’un temple vieux de 2600 ans retrouvés à Bouto en Egypte

Le ministère des antiquités égyptiennes, par la voie d’un de ses représentants, M. Ayman Ashmawy, a annoncé la découverte de plusieurs vestiges remontant à différentes périodes de l’ancienne Egypte sur le site archéologique de Tel el-Farain, correspondant à la ville antique de Bouto, en Basse-Egypte.

Bouto, une cité très ancienne.

Déjà à l’époque prédynastique, Bouto semble avoir été la cité la plus importante de Basse-Egypte. Sa divinité tutélaire, la déesse cobra Ouadjet, devient un symbole très important de la domination du pharaon sur la Haute et la Basse-Egypte après la réunification du pays.

La Bouto antique était divisée en deux villes, Pé et Dep. A partir de la IIIe dynastie, la cité décline au profit de Memphis, mais garde un rôle religieux important durant toute l’histoire égyptienne, et le grand sanctuaire de Oadjet est reconstruit au Nouvel Empire. La cité semble d’ailleurs reprendre de l’importance à cette époque, et poursuit son développement à la Basse Epoque et durant la période gréco-romaine.

Les restes d’un temple de la Basse-Epoque.

Les restes découverts par les archéologues travaillant sur le site remonteraient pour la plupart à la Basse-Epoque (-664 à -332). Ils se composent de murs, qui pourraient avoir marqué l’axe principal de l’un des sanctuaires de la cité, ainsi que des fours, qui étaient peut-être utilisés pour la préparation des offrandes présentées aux divinités du temple. Deux socles de  colonnes de calcaire, appartenant peut-être à la salle hypostyle du sanctuaire, ont également été mis à jour.

Plusieurs fragments de statues.

Par ailleurs, les archéologues ont aussi retrouvés plusieurs éléments sculptés, et notamment une statue en calcaire du pharaon Psammétique Ier (-664 à -610), assis sur son trône, dont la partie supérieure est endommagée. Ce pharaon de la XXVIe dynastie chassa les Assyriens et réunifia l’Egypte, et son règne fut l’un des plus prospères de la Basse-Epoque.

statue-royale-bouto-basse-egypteUn fragment d’une autre statue (image à gauche) qui semble représenter le même pharaon a également été retrouvée. Soigneusement sculptée en granit noir, elle est cependant sérieusement endommagée et la tête, le cou, une portion en dessous des genoux ainsi que la base et des parties de bras sont manquants. Le souverain est représenté portant le shendit (pagne royal).

statue-dieu-hur-bouto-basse-egypteEnfin, Hossam Ghoneim, le responsable des fouilles, a également rapporté la découverte de la partie supérieure d’une statue du dieu Hur en quartzite (image à droite), d’un fragments d’inscription portant le nom de Bouto, d’une partie de main de statue en granit portant le cartouche royal de Psammétique Ier, un fragment de collier Menit (symbole de la déesse Hathor) et une série de poteries.

 

Retour vers la page d’accueil

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :