Tombe peinte d’une prêtresse de l’Ancien Empire découverte à Guizeh

Le plateau de Guizeh, près du Caire, est particulièrement connu pour ses pyramides. C’est aussi l’une de plus importantes nécropoles de toute l’Egypte, qui fut particulièrement active durant l’Ancien Empire et a déjà récemment livré des vestiges remarquables remontant à la VIe dynastie.

Une tombe de la Ve dynastie.

Une équipe archéologique égyptienne vient d’y effectuer une nouvelle découverte, tout à fait exceptionnelle : une tombe vieille de près de 4400 ans, ensevelie sous 250 à 300 mètres cubes de sables. Elle remonte à la Ve dynastie, qui domina la vallée du Nil entre 2494 et 2345 environ avant notre ère. Largement éclipsée par les dynasties précédentes, qui construisirent les gigantesques pyramides de Saqqarah et Guizeh, ses pharaons privilégient plutôt une zone située plus au sud, Abousir, où ils font édifier des pyramides beaucoup plus modestes.

tombe-heptet-plateau-guizeh-egypte
Vue des vestiges extérieurs de la tombe, non loin de la grande pyramide de Guizeh.

Cependant de grands dignitaires de l’époque se font toujours inhumer dans la nécropole de Guizeh, et la zone abrite plusieurs tombeaux de cette époque qui ont déjà été fouillés depuis que le début de fouilles officielles en 1843.  En 1909, plusieurs blocs de la tombe qui vient d’être découverte avaient été d’ailleurs exhumés par un explorateur britannique et envoyés à Berlin et à Francfort.

« C’est une zone très prometteuse, a déclaré M. Al-Waziri, le chef de la mission archéologique, et nous nous attendons à y faire d’autres découvertes ».

Hetpet, prêtresse de la déesse Hathor.

offrandes-hetpet-fresque-tombe-guizeh
Heptet devant une table chargée d’offrandes, peintures de la tombe.

La tombe, fouillée depuis la fin 2017, appartenait à une femme, nommée Hetpet,  et prêtresse de la déesse vache Hathor. Cette divinité était l’une des plus importantes du panthéon égyptien. Associée à la joie, à l’enfantement et à la fertilité, elle était très populaire durant toute l’Egypte ancienne, et était particulièrement vénérée par les femmes. Saqqarah, une autre nécropole royale entre Guizeh et Abousir, semble d’ailleurs avoir été un centre de culte important de cette déesse.

Il était courant que des femmes de la noblesse soient prêtresse, et Hetpet semble avoir été une personnalité importante de la Ve dynastie, qui était déjà connue des égyptologues par d’autres sources. Elle paraît avoir eu un lien très fort avec le palais royal, et il est possible qu’elle ait été apparentée à la famille régnante.

Des fresques bien préservées.

Le style architectural de sa tombe est typique de son époque. L’entrée mène à une pièce en forme de L avec un bassin. Du côté ouest se trouve un autel destiné à recevoir les offrandes funéraires, tandis qu’un naos abritait peut-être autrefois une statue de la défunte, aujourd’hui disparue. L’entrée et la chambre funéraire sont décorées de peintures murales colorées représentant diverses scènes. On y voit notamment Hetpet  observant des scènes de chasse et de pêche ou assise devant une table recevant les offrandes de ses enfants.

fresques-tombe-hetpet-guizeh-ve-dynastie
Murs de la tombe ornés de fresques.

De nombreuses autres scènes de la vie quotidienne sont aussi dépeintes : cueillettes de fruits, fonte de métal, fabrication de navires de cuir ou de papyrus, un combat entre marins ou des performances musicales et de danse.

singe-fruits-tombe-heptet-guizeh-egypte
Singe à la cueillette.

Un thème particulièrement rare est aussi figuré : deux singes, qui étaient des animaux de compagnie à cette époque. Le premier est représenté cueillant des fruits, dans une scène rappelant celles de la tombe – bien plus récente – de Khnoum Hetep II, à Beni Hassan (XIIe dynastie). Le second est dépeint en train de danser devant un orchestre. Une représentation similaire est connue dans la tombe de Ka-Iber, à Saqqarah (Ancien Empire), mais l’animal y danse devant un guitariste.

 

 

Retour vers la page d’accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :