Trésor de 300 pièces d’or romaines découvert dans un ancien théâtre à Côme

C’est un trésor spectaculaire que les archéologues italiens ont mis au jour à Côme, ville alpine située tout près de la frontière suisse. En travaillant dans les fondations du théâtre Cressoni, édifice historique ouvert en 1807 et fermé en 1997, ils ont retrouvé une jarre en stéatite emplie d’au moins 300 pièces d’or romaines de la fin de l’époque impériale, ainsi que d’une barre de métal dorée.

Si la zone autour de Côme était habitée depuis plus longtemps, c’est Jules César qui fixe l’habitat à l’endroit où se trouve aujourd’hui la ville, en -59. Baptisée Novum Comum, la cité se développe par la suite, devient un municipe en 49 et conserve son importance régionale durant toute l’époque romaine. Le théâtre où le trésor a été découvert se situe non loin du forum, le coeur de la cité durant l’antiquité.

Les monnaies trouvées dans la jarre sont frappées des effigies de plusieurs empereurs de la fin de l’époque impériale : Honorius (393-423), Valentinien III (425-455), Léon Ier (457-474) ou encore Libius Severus (461-465). Tous appartiennent à une période chaotique, marquée par les invasions répétées des peuples germaniques et l’instabilité politique d’un empire à bout de souffle, qui contribuent à une grand insécurité. La pièce la plus récente date d’ailleurs de 474, soit seulement deux ans avant la fin de l’empire romain d’Occident.

Le contexte de la découverte laisse par ailleurs penser que le trésor a été enterré d’une manière telle qu’il puisse être récupérer facilement en cas de danger. Les pièces étaient également empilées en rouleaux, d’une manière assez similaire aux rouleaux de pièces que l’on emploie aujourd’hui encore dans les banques. Les chercheurs en déduisent que le possesseur de ce trésor n’était probablement pas un particulier, mais plutôt une banque publique.

Tout le contenu du trésor a été transféré au laboratoire de restauration Mibac, où il sera examiné plus avant par les chercheurs. Si le ministère de la culture italien n’a pas commenté la valeur financière de cette trouvaille, plusieurs médias considèrent qu’elle pourrait s’élever à plusieurs millions d’euros. Sur le marché numismatique actuel, en fonction de sa rareté, une seule pièce d’or romaine peut en effet atteindre un prix de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

 

Retour vers l’accueil

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :