Un sceau néolithique vieux de 9000 ans retrouvé en Turquie

La plaine de Mersin, située sur la côte sud de la Turquie, à environ 150 km de la frontière syrienne, a connu une installation humaine précoce. Bien arrosée et en contact avec le centre de l’Anatolie au nord et le Levant à l’est, elle a attiré très tôt l’attention des fermiers néolithiques qui s’y installent dès -7000.

Le site archéologique de Yumuktepe, situé à environ 4 km à l’ouest du centre de Mersin, en témoigne. Même s’il a été occupé jusqu’au XIIIe siècle, et que de nombreuses civilisations y ont laissé leurs marques, les vestiges des maisons néolithiques demeurent présents et ont attiré relativement tôt l’attention des chercheurs. Ainsi, le site a été fouillé entre 1936 et 1938 par J. Garstang. A l’époque et jusqu’au milieu du XXe siècle, il s’agissait du seul site néolithique connu au Proche-Orient.

ruines-palais-yemuktepe-mersin-turquie
Vestiges du palais fouillé sur le tell.

Depuis plusieurs années, une équipe archéologique dirigée par Isabella Caneva, professeur d’archéologie à l’université de Lecce, en Italie, y a repris des fouilles. Les vestiges d’un important palais, remontant à -4500 et qui a livré un matériel de grande qualité, y a ainsi été mis à jour.

Les fouilles de cette année, menées par une équipe de 25 personnes, ont atteint les strates néolithiques et mis au jour des vestiges vieux de 9000 ans.

Parmi eux, une pointe de flèche en obsidienne ainsi que des balles de fronde. Mais la trouvaille la plus marquante est celle d’un sceau. Gravé de motifs géométriques, il marque déjà l’existence de la propriété privée à cette époque reculée.

 

Retour vers la page d’accueil

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :