Les cinq plus grandes découvertes archéologiques du XXe siècle

Le XXe siècle a consacré la place prépondérante de l’archéologie dans la culture scientifique et populaire mondiale. Retour sur cinq découvertes archéologiques emblématiques de cette période.

1922. La tombe du pharaon Toutankhamon.

decouverte-tombe-toutankhamon-howard-carter-vallee-des-rois

C’est peut-être LA découverte archéologique la plus fameuse de tous les temps. Howard Carter découvre dans la vallée des rois la petite tombe du pharaon Toutankhamon. Inviolée, elle recèle non seulement la momie royale, mais aussi plus de 5000 objets, dont beaucoup d’une haute valeur artistique et culturelle, parmi lesquels les sarcophages du roi et son célèbre masque. Cette découverte fascine tellement le public qu’elle est à l’origine d’un mythe : la malédiction des pharaons.

 

1927. Les lignes de Nazca dans le désert péruvien.

decouverte-archeologique-lignes-nazca-perou-araignee

Au total, plus de 1500 géoglyphes parsèment les terres arides de la région de Nazca, au sud du Pérou. Ils sont parfois longs de plusieurs centaines de mètres et particulièrement bien visibles depuis le ciel. Ils ont été réalisés par le peuple Nazca entre -500 et 500 et représentent souvent des animaux stylisés, ou parfois des formes géométriques. Leur fonction et l’interprétation de certains symboles est toujours sujet de débat entre chercheurs.

 

1940. La grotte de Lascaux en Dordogne.

grottes-de-lascaux

Les versions divergent quant à sa découverte par des enfants de cette grotte de Dordogne en 1940. Toujours est-il que son art rupestre saisissant et incroyablement conservé a constitué un tournant dans la manière d’appréhender la préhistoire et son art. Vieilles de 17000 ou 18000 ans, ses peintures et ses gravures souffrent gravement du tourisme dans les années 60, au point que l’accès à la grotte finit par être interdit. Plusieurs fac-similés ont depuis lors étaient construits pour accueillir le public.

 

1967. La cité ensevelie d’Akrotiri à Santorin.

cite-enfouie-akrotiri-santorin

Le nom ne vous dira peut-être rien, mais Akrotiri est une sorte de Pompéi de la mer Egée. découverte par Spyridon Marinatos. Une cité entière de la civilisation des Cyclades, proche de la culture minoenne, ensevelie par les cendres d’un volcan vers -1500, une catastrophe qui serait à l’origine de l’effondrement de la civilisation minoenne. Édifices, objets et fresques sont parvenus jusqu’à nous dans un état de conservation impressionnant, révolutionnant notre connaissance de cette époque lointaine. En 1974, M. Marinatos mourut accidentellement sur les fouilles, mais le chantier s’est poursuivi et à l’heure actuelle, environ 2 hectares de la cité antique – soit une petite partie seulement – ont été dégagés.

 

1971. La tombe de la marquise de Dai.

momie-marquise-de-dai-chine-dynastie-han

Remontant à la dynastie des Han, la découverte de cette tombe par des ouvriers en 1971 s’est vite être révélée comme l’une des découvertes majeures du XXe siècle. Non seulement la sépulture de la marquise de Dai contenait près d’un millier d’objets, mais la momie de la dame était si bien préservée que des médecins purent en faire une autopsie 2000 ans après sa mort. L’étude de la tombe de la marquise, morte en -163, a constitué un tournant dans la compréhension de l’époque Han, assez mal connue jusqu’alors.

 

Retour vers la page d’accueil