Runes et figurine : retour sur quelques découvertes au parc médiéval d’Oslo

Le parc médiéval d’Oslo, situé dans le quartier du Gamle Oslo (le « vieil Oslo »), à environ 800 mètres au sud-est du centre ville actuel de la capitale norvégienne, est une zone protégée d’environ 70 hectares. Il comprend la partie méridionale de la cité médiévale, et son sous-sol regorge de vestiges archéologiques. Et non des moindres : on y trouve les ruines de plusieurs églises et de l’ancien domaine royal. Des campagnes de fouilles y ont lieu depuis plusieurs années, et ont mené aux découvertes de ces derniers mois.


Des inscriptions runiques retrouvées.

Détail des inscriptions runiques gravées sur bois.

Les archéologues ont retrouvé plusieurs inscriptions runiques lors des fouilles ces derniers mois. Les deux plus importantes ont été retrouvées fin 2021. La première est gravée sur l’os d’un grand animal domestique comme un cheval ou une vache. Une telle trouvaille n’avait pas eu lieu à Oslo depuis plus de trente ans. La seconde est gravée sur bois. Elle comprendrait un texte religieux combinant du vieux norvégien et en latin, mais l’interprétation des runes n’est cependant pas toujours aisée car elles peuvent représenter un phonème (une valeur sonore) mais aussi un concept – elles fonctionnent alors comme un idéogramme. C’est pourquoi les runologues distinguent en général deux niveaux de lecture des inscriptions, le premier consistant à déchiffrer les caractères runiques individuels – une lecture littérale – et la seconde à établir le sens du texte dans son ensemble. Le processus est parfois rendu difficile par les dommages subis par les objets supportant les runes, réduits parfois à des fragments. De plus, les formes de certains caractères se révèlent ambigus, tandis que certaines séquences ne semblent pas avoir de sens lexical direct – même s’ils en avaient un pour ceux qui les ont produit.


La difficulté d’interpréter ces inscriptions.

De telles découvertes d’inscriptions runiques sont assez rares. Chacune apporte des éléments sur lesquels peuvent s’appuyer les scientifiques pour mieux comprendre les populations médiévales des différentes strates de la société scandinave ancienne. Par exemple, les trouvailles en milieu urbain de simples morceaux de bois et d’os, ou d’équipements personnels et d’outils montrent que de nombreux objets étaient transformés en supports d’écriture et utilisés dans des buts divers. Les inscriptions retrouvées éclairent aussi les chercheurs sur ce qu’écrivaient les gens, comment ils écrivaient, quels matériaux ils utilisaient pour s’exprimer et ce qu’ils trouvaient important de consigner et de partager. Les compétences des écrivains variaient d’ailleurs, même s’il est difficile de mesurer le niveau de l’alphabétisation runique. Les chercheurs considèrent toutefois comme possible que de nombreux citadins aient eu, au moins à un certain degré, suffisamment de connaissances des runes pour pouvoir en reconnaître ou en recréer des formes simples.


Une figurine exceptionnelle.

Outre les inscriptions runiques, une autre trouvaille sort du lot, elle aussi réalisée à la fin de 2021. Il s’agit d’une figurine mesurant 7,5 centimètres de long et représentant une personne portant une couronne sur la tête et un faucon sur le bras. Selon les chercheurs, elle serait issue d’un atelier d’Oslo et serait l’une des plus anciennes représentations visuelles de la fauconnerie en Scandinavie. En effet, la conception des vêtements montre qu’elle date du milieu du XIIIe siècle, ce qui est cohérent avec le style des cheveux ou de la coiffe. Mais il est plus difficile de déterminer s’il s’agit d’un roi ou d’une reine – il n’existe qu’une poignée de découvertes comparables en Europe du Nord, qui comptent des représentations des deux genres.

Plus tôt en décembre, un manche de couteau unique datant du Moyen Âge a été découvert au même endroit. Une preuve supplémentaire du potentiel important du site pour une meilleure compréhension de l’Oslo médiévale et de la société scandinave de cette époque.


Retour vers la page d’accueil

Laisser un commentaire