Temple et terrain de jeu de balle aztèques retrouvés au cœur de Mexico

Au cœur de Mexico, à deux pas de la place de la Constitution et de la cathédrale, les archéologues ont mis à jour des vestiges majeurs de l’ancienne capitale aztèque Tenochtitlan. Les ruines d’un temple semi-circulaire consacré au dieu du vent, ainsi qu’un terrain de jeu de balle – un jeu mortel et rituel que pratiquait ce peuple – ont été découverts.

Les splendeurs oubliées de Tenochtitlan.

C’est derrière la façade d’un hôtel des années 40, gravement endommagé lors du terrible séisme de 1985, que se cache le terrain de jeu des archéologues… constitué d’un temple et d’un terrain de jeu de balle. Les chroniques indiquent qu’Hernan Cortès assista à un tel spectacle à la cour de Moctezuma II (1502-1520), l’empereur aztèque, en 1518. Les historiens pensent que deux équipes s’affrontaient, les joueurs utilisant leurs hanches pour garder la balle en jeu. Mais le jeu impliquait aussi des sacrifices humains.

mexico-tenochtitlan-temple-aztèque-dieu-du-ventLes archéologues ont d’ailleurs retrouvé un ensemble de 32 os du cou, qu’ils pensent être des restes des gens décapités rituellement. D’après les ruines partielles des structures retrouvées – un escalier et une partie des tribunes – les chercheurs estiment que le terrain de jeu devait être long d’environ 50 mètres.

Quant au temple consacré au dieu du vent Ehécatl, les archéologues pensent qu’il a été édifiée entre 1486 et 1502. De forme semi-circulaire de 18 mètres de diamètre, il se trouvait au-dessus d’une base rectangulaire de 34 mètres de large. L’ensemble mesurait 4 mètres de haut .

Une fenêtre ouverte sur le centre cérémoniel de la capitale aztèque.

C’est une rare chance pour les archéologues que de pouvoir fouiller en plein cœur de Mexico. En effet, les Espagnols ont édifié les principaux monuments de leur nouvelle capitale coloniale sur le centre cérémoniel de la capitale aztèque.

Ainsi, les vestiges du grand temple ont été dégagés et sont visibles tout contre la cathédrale. Les ruines nouvellement dégagées par les archéologues devraient également devenir visibles pour le public.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :