Actualité archéologique

Le tumulus norvégien de Herlaugshaugen serait le plus ancien bateau-tombe nordique connu

En 2023, des archéologues ont mené des recherches sur le site archéologique le plus remarquable de l’île de Leka, dans la région nord du comté de Trøndelag, en Norvège. Leurs résultats ont complètement changé la compréhension du tumulus de Herlaugshaugen et fait réviser la chronologie des pratiques funéraires des peuples nordiques du Moyen Âge.


Le tumulus de Herlaugshaugen.

D’un diamètre de plus de 60 mètres, ce tumulus est le plus grande de la Norvège centrale, et l’un des plus grands de tout le pays. Il était traditionnellement considéré comme le lieu de sépulture du roi Herlaug. Selon les sagas royales de Snorre, ce roi nordique aurait choisi d’être enterré vivant avec douze de ses compagnons, plutôt que de céder ou de fuir devant l’avancée du roi Harald, qui aurait régné entre 872 et 930 et aurait réunifié la Norvège. Cependant, ces récits remontent au début du XIIIe siècle, soit bien longtemps après les faits.

Néanmoins, le tumulus a éveillé les curiosités depuis longtemps, et des fouilles ont déjà commencé sur le monticule à la fin du XVIIIe siècle. Elles ont entraîné sa destruction partielle. Elle avaient conduit à la découverte d’une sorte de mur, de rivets en fer, d’un chaudron en bronze, d’ossement d’animaux et d’un squelette assis, accompagné d’une épée.

Malheureusement, ces découvertes ont disparu au début des années 1920. Le squelette a été exposé pendant un certain temps à l’école cathédrale de Trondheim sous le nom de roi Herlaug, mais personne ne sait ce qu’il est devenu. Toutes les autres pièces ont également disparu. On dit que le chaudron de bronze a été fondu et transformé en boucles de chaussures »

Geir Grønnesby, du musée universitaire de l’Université norvégienne des sciences et de la technologie (NTNU)

Cependant, des récits contradictoires, et la disparition depuis des restes humains et des preuves tangibles de ces découvertes rendent l’interprétation des trouvailles de cette période compliquée.


De nouvelles études sur le tumulus.

De nouvelles recherches ont cependant permis d’en apprendre plus sur cette sépulture. Elles ont révélé que le tumulus contenait les restes d’un bateau-tombe datant d’environ 700 de notre ère, ce qui correspond à la période mérovingienne, antérieure de plusieurs siècles à l’âge des Vikings, et aux dates de vie du roi Herlaug.

Les bateaux-tombes sont un type de sépulture particulier, où un bateau est utilisé comme réceptacle pour le ou les défunts et des offrandes funéraires, puis recouvert de terre formant un tumulus. Réservés aux membres de l’élite, ces pratiques funéraires et la création de telles tombes étaient symboles de pouvoir et de richesse. Dans le cas du tumulus de Herlaugshaugen, il est plausible de penser que ce pouvoir et cette richesse ne provenaient pas de l’agriculture de l’île, mais plutôt d’échanges commerciaux importants.

Mais surtout, cette nouvelle datation fait de ce tumulus le plus ancien de Scandinavie, et repousse la chronologie acceptée traditionnellement pour les enterrements de bateaux en Norvège. La datation s’aligne ainsi sur les premiers enterrements de ce type connus en Suède, comme ceux de Vendel ou de Valsgärde, connus pour leurs armes ornées et leurs enterrements élaborés.

Crédits photo: Hanne Bryn.

Laisser un commentaire