Près de Londres, fouilles au palais royal de Greenwich, lieu de naissance d’Henri VIII

La dynastie des Tudor est probablement l’une des plus connues grâce aux personnalités marquantes d’Henri VIII et d’Elizabeth Ire. Or à cette époque, c’est le palais de Greenwich, près de Londres, qui est la principale résidence royale. Disparu au cours du XVIIe siècle, des fouilles en mettent aujourd’hui à jour une petite partie.

Découverte de pièces destinées au service.

C’est au cours de travaux de restauration du fameux hall de l’Ancien Collège naval royal de Greenwich – parfois décrit comme la Chapelle Sixtine d’Angleterre du fait de ses peintures que deux pièces appartenant à l’ancien palais Tudor ont été retrouvées.

Elles semblent avoir fait partie des pièces utilitaires de l’édifice, où se seraient trouvées les cuisines, les boulangeries, les brasseries et les blanchisseries. L’une des pièces présente un sol de carreaux vernis, tandis que l’autre comprend une série de niches assez inhabituelles. Les archéologues pensent qu’il s’agit de cavités destinées à recevoir des ruches durant les mois d’hiver, alors que les colonies d’abeilles hibernent. De telles niches ont parfois été retrouvées dans les murs d’anciens jardins, mais très rarement à l’intérieur. Durant les mois d’été, les niches étaient peut-être utilisées pour conserver la nourriture et les boissons au frais.

hôpital-Greenwich-Londres
L’hôpital de Greenwich, aujourd’hui Ancien collège royal naval, occupe aujourd’hui l’emplacement du palais royal construit au XVe siècle.

Le plus important des palais Tudor.

dessin-humphrey-de-lancastre-duc-gloucester
Humphrey de Lancastre, dessin du XVe.

Le palais fut construit en 1433 par Humphrey, régent du roi Henri VI et personnage important du XVe siècle anglais, sur les bords de la Tamise, au sud-est de Londres. Humphrey tomba en disgrâce et mourut en 1447, et la reine Marguerite d’Anjou s’empara du palais qu’elle renomma palais de Placentia.

Il devint dès lors la principale résidence royale pendant les deux siècles suivant et fut reconstruit par Henri VII entre 1498 et 1504. Il était alors comparable au palais d’Hampton Court et s’organisait autour de trois grandes cours, comprenant une chapelle, des jardins, les appartements royaux et de réception ainsi qu’une aire de joute.

Il fut le témoin de nombreux événements de la cour royale, et fut notamment le cadre de la naissance d’Henri VIII en 1491, puis de ses filles Marie la Sanglante en 1516 et Elizabeth Ire en 1533.

Durant la guerre civile anglaise, la palais devint une fabrique de biscuits, puis un camp de prisonniers et son état de délabrement poussa le roi Charles II à faire détruire le palais en 1660, dans le but d’en construire un nouveau. Seule une petite partie fut achevée, qui ne servit jamais de résidence royale ; en 1694, on construisit à la place l’hôpital de Greenwich, aujourd’hui devenu l’Ancien collège naval royal.

représentation-palais-greenwich-londres-1797
Dessin de la fin du XVIIIe siècle représentant le palais de Greenwich à l’époque des Tudor.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *